Attentat suicide de l'Etat islamique dans le nord de l'Irak

le
0

BAGDAD, 19 octobre (Reuters) - Un attentat suicide a été mené dimanche par l'Etat islamique pour contrer l'avancée de l'armée irakienne sur Baidji, ville importante du nord de l'Irak, les djihadistes utilisant un véhicule militaire pour tromper les forces gouvernementales. Le véhicule blindé a explosé près d'un convoi des forces irakiennes dans un village situé à une vingtaine de kilomètres au sud de Baidji, tuant quatre militaires et en blessant sept. Les forces irakiennes cherchent à reprendre Baidji à l'Etat islamique. La ville est proche de la principale raffinerie pétrolière d'Irak. "L'attaquant a surpris nos forces parce qu'il conduisant un véhiculé blindé militaire. Nous avons pensé que c'était un de nos véhicules", a déclaré un responsable militaire. "Nous cherchons à reprendre Baidji le plus vite possible pour sécuriser une voie clé et pour faire cesser les attaques quotidiennes des terroristes contre la raffinerie de Baidji", a-t-il ajouté. Dans le cadre de cette opération de reconquête, l'idée de l'armée irakienne est de dépasser Tikrit, située au sud de Baidji et contrôlée par l'EI pour à la place se concentrer sur Baidji, où les forces irakiennes protègent la raffinerie depuis l'arrivée de l'EI en Irak au mois de juin. (Ahmed Rachid; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant