Attentat suicide de l'EI en Syrie contre un groupe rival, 37 morts

le
0

(Actualisé avec contexte) BEYROUTH, 9 août (Reuters) - Un attentat suicide commis par un combattant de l'Etat islamique (EI) dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, a fait au moins 37 morts dans les rangs d'un groupe rival, rapporte dimanche l'Observatoire des droits de l'homme (OSDH). L'attaque s'est produite tard dans la nuit de samedi à dimanche dans le village d'Oumm Housh. Elle visait un poste militaire tenu par un autre groupe de la rébellion contre Bachar al Assad, a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdulrahman. Vingt autres combattants de cet mouvement rebelle sont portés manquants. Les miliciens djihadistes de l'EI ont ensuite pris le contrôle du village après des affrontements violents. "L'objectif principal de la prise du village est de resserrer l'étau autour de Marea, considéré comme un réservoir pour des groupes hostiles à l'Etat islamique", a poursuivi le directeur de l'OSDH, qui s'appuie sur un réseau de sources en Syrie. Marea, à 35 km environ au nord de la ville d'Alep, est distante d'une vingtaine de kilomètres de la frontière turque et se trouve à l'entrée du secteur où Ankara et Washington tentent de créer une "zone de sécurité" libérée de la présence des djihadistes de l'Etat islamique. Cette bande de territoire longerait la frontière sur quelque 80 km, sur une vingtaine de kilomètres de largeur. (Mariam Karouny; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant