Attentat suicide dans le sud de la Syrie, au moins 12 morts

le
0
    AMMAN, 22 septembre (Reuters) - Un attentat suicide a fait 
au moins douze morts jeudi dans le sud de la Syrie, à 
l'inauguration d'un poste de police d'Inkhil, une ville tenue 
par les insurgés, a-t-on appris auprès des rebelles et 
d'habitants. 
    Un ministre de l'administration parallèle mise en place par 
l'opposition, Yakoub al Amar, figure parmi les victimes. 
    L'assaillant, un jeune homme, a activé sa ceinture 
d'explosifs alors que des responsables de cette administration 
installée par l'opposition se réunissaient pour inaugurer le 
poste de police. 
    D'après Issam al Rayes, porte-parole de l'Armée syrienne 
libre (ASL), soutenue par les Occidentaux, les indices pointent 
en direction de l'Etat islamique (EI) ou d'"agents des autorités 
syriennes". 
    Inkhil est située à une quarantaine de kilomètres de la 
ville de Deraa, à la pointe sud-ouest de la Syrie. 
 
 (Suleiman Al-Khalidi; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant