Attentat suicide dans le nord du Cameroun, au moins dix tués

le
0

(Ajoute précisions) YAOUNDE, 21 novembre (Reuters) - Au moins dix personnes sont mortes dans un attentat suicide samedi dans le nord du Cameroun, apprend-on de sources proches des services de sécurité. Une dizaine d'autres personnes ont été blessées, ajoute-t-on de mêmes sources. Parmi les dix morts comptabilisés figurent les kamikazes, a précisé un officier de haut rang. L'attentat s'est produit dans le village de Nigue, faubourg de la ville de Fotokol, dans la région camerounaise de l'Extrême-Nord, déjà visée par des attaques de la secte islamiste nigériane Boko Haram, qui a prêté allégeance à l'organisation Etat islamique. La région camerounaise servait de base de repli à Boko Haram jusqu'au lancement d'une offensive gouvernementale l'an dernier. Boko Haram, en lutte armée depuis 2009 dans le nord-est du Nigeria, a étendu ses actions ces derniers mois aux pays voisins -- Cameroun, Tchad, Niger --, et transformé la région frontalière du lac Tchad en zone de guerre, selon les termes du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Le Cameroun participe à une force régionale de 8.700 hommes sous commandement nigérian qui doit être mise en place d'ici la fin de l'année pour lutter contre les islamistes . (Sylvain Andzongo, avec Matthew Mpoke Bigg; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant