Attentat suicide contre une académie de police à Kaboul

le
0

KABOUL, 7 août (Reuters) - Un attentat suicide a visé vendredi soir une académie de police de Kaboul, la capitale afghane théâtre la nuit précédente d'une très violente attaque au camion piégé. Peu de détails ont été divulgués dans l'immédiat, mais une source policière a déclaré que le kamikaze, apparemment vêtu d'un uniforme de police, avait frappé au moment où les élèves policiers regagnaient l'académie. Une chaîne de télévision locale, citant les services d'ambulances, a rapporté que l'attentat avait fait huit morts. Cette attaque survient moins de vingt-quatre heures après un très violent attentat au camion piégé commis en pleine nuit près d'un site utilisé par les services du renseignement afghan. L'explosion de ce camion a fait 15 morts et des centaines de blessés dans le centre de Kaboul, selon un nouveau bilan établi dans la journée par les autorités, qui faisaient auparavant état de huit morts. Sous la violence de l'explosion, qui a creusé un cratère de dix mètres, des bâtiments ont été réduits en ruines. "L'attaque de la nuit dernière est un attentat terroriste lâche contre des civils", a déclaré à la presse le porte-parole du président Ashraf Ghani, Sayed Zafar Hashemi, précisant qu'il avait fait au moins 15 morts et 248 blessés. Ni l'attentat au camion piégé ni l'attentat suicide contre l'académie de police n'ont été revendiqués. Mais il s'agit des deux premiers attentats majeurs commis dans la capitale afghane depuis que les taliban ont confirmé la mort de leur chef suprême, le mollah Mohammad Omar, et annoncé la nomination de son successeur, le mollah Akhtar Mansour. (Mirwais Harooni et Jessica Donati; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant