Attentat suicide à Aden, une cinquantaine de soldats tués

le
0
 (Nouveau bilan et revendication) 
    ADEN, Yémen, 10 décembre (Reuters) - Un attentat suicide 
revendiqué par l'organisation Etat islamique a tué au moins 50 
soldats samedi au Yémen sur une base militaire d'Aden, 
rapportent les services de sécurité. 
    L'attaque a également fait au moins 70 blessés. 
    Le kamikaze s'est fait exploser au milieu de soldats qui 
s'étaient mis en rang pour récupérer leur solde à l'entrée de la 
base Sawlaban, dans les faubourgs de la ville. 
    L'EI a revendiqué l"attaque dans un message posté sur 
internet. Les djihadistes s'étaient attribués par le passé la 
responsabilité de plusieurs attaques de ce type commises dans la 
ville portuaire d'Aden, sous le contrôle du gouvernement 
internationalement reconnu du Yémen. 
    Le conflit au Yémen s'est internationalisé en mars 2015 
lorsque l'Arabie saoudite a pris la tête d'une coalition pour 
stopper la progression des rebelles chiites houthis qui 
menaçaient de prendre Aden.  
    La capitale, Sanaa, est depuis septembre 2004 aux mains des 
Houthis, que Ryad accuse l'Iran de soutenir. 
    Les bombardements aériens et les combats ont fait au moins 
10.000 morts au cours des 20 derniers mois dans le pays, en 
proie en outre à une crise humanitaire. 
 
 (Mohammed Mukhashaf, Henri-Pierre André et Gilles Trequesser 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant