Attentat sanglant à Kaboul, menaces d'Aqmi en Afrique du Nord

le
2
ATTENTAT SUICIDE MEURTRIER PRÈS DE L'AÉROPORT DE KABOUL
ATTENTAT SUICIDE MEURTRIER PRÈS DE L'AÉROPORT DE KABOUL

par Mirwais Harooni et Rania El Gamal

KABOUL/DUBAI (Reuters) - Le Hezb-e-Islami, un groupe insurgé afghan, a revendiqué un attentat-suicide qui a fait 12 morts, dont huit Russes et Sud-Africains, mardi matin près de l'aéroport de Kaboul, en représailles à la diffusion du film islamophobe "L'innocence des musulmans".

Le groupe islamiste Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a appelé de son côté les musulmans à tuer les diplomates américains en poste en Afrique du Nord, toujours pour protester contre ce film financé par des capitaux privés et tourné l'an dernier en Californie.

Un clip de 14 minutes posté sur internet, présentant le prophète Mahomet comme un imbécile, un homme à femmes et un imposteur, a provoqué la colère du monde musulman.

L'ambassadeur des Etats-Unis en Libye a été tué mardi dernier à Benghazi, avec trois autres Américains. Plusieurs représentations diplomatiques américaines ont été attaquées au Proche-Orient, en Afrique et en Asie. Neuf autres personnes au moins ont péri au cours de ces violences.

A Kaboul, une femme portant une veste d'explosifs a fait sauter mardi matin un minibus transportant des travailleurs afghans et étrangers. Huit des douze personnes tuées sont des Russes et des Sud-Africains, la plupart travaillant pour une compagnie aérienne de charter, ACS Ltd, a précisé la police afghane.

ATTENTAT ANTI-ÉTRANGERS LE PLUS MEURTRIER DEPUIS AVRIL

Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier visant des étrangers à Kaboul depuis le mois d'avril, lorsqu'un pilote de l'armée de l'air afghane avait abattu huit instructeurs de l'armée américaine et un conseiller civil américain à l'aéroport.

L'attaque a également blessé huit travailleurs afghans.

Le Hezb-e-Islami, qui signifie Parti islamique, est un groupe d'islamistes radicaux partageant certains objectifs des taliban contre les forces étrangères ou le gouvernement de Kaboul.

Des milliers de manifestants ont défilé lundi à Kaboul, incendiant des voitures et jetant des pierres sur les forces de l'ordre, lors d'une manifestation contre les Etats-Unis, où a été réalisé le film jugé blasphématoire par les musulmans.

Parallèlement, l'Otan a annoncé avoir suspendu temporairement les opérations conjointes des forces de l'Isaf et de l'armée afghane afin de minimiser les risques d'attaques commises par des soldats afghans contre des militaires alliés.

Un porte-parole de l'Alliance atlantique a précisé que cette mesure constituait une "réponse de prudence" au niveau de menace actuel accentué par les violences liées à la diffusion sur internet de la vidéo islamophobe.

Le colonel Tom Collins a ajouté que cela ne concernera que les troupes sur le terrain et que les entraînements séparés se poursuivront.

Au moins 51 membres de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) ont été tués par des attaques commises par des policiers ou des soldats afghans cette année.

Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a appelé mardi les fidèles musulmans à tuer les représentants américains présents en Afrique du Nord.

"Nous félicitons nos frères insurgés musulmans qui défendent l'honneur du Prophète et nous leur disons: l'assassinat de l'ambassadeur américain est le meilleur cadeau que vous puissiez offrir à ce gouvernement arrogant et injuste", déclare AQMI dans un communiqué publié sur un site utilisé par des activistes.

"TUEZ LES DIPLOMATES"

La branche nord-africaine d'Al Qaïda appelle notamment les fidèles d'Algérie, de Tunisie, du Maroc et de Mauritanie "à tuer les diplomates et représentants américains ou à les chasser pour purifier le territoire de leur obscénité et venger" l'honneur du prophète Mahomet.

En Californie, les proches de Nakoula Basseley Nakoula, un chrétien copte qui serait lié à la production du film anti-islam "L'innocence des musulmans", ont quitté sous escorte lundi leur domicile de Cerritos, assiégé par les médias dans la banlieue de Los Angeles.

Les policiers ont accompagné en voiture les membres de la famille lundi à l'aube vers un lieu tenu secret où ils ont pu retrouver cet homme âgé de 55 ans.

Nakoula a démenti toute implication dans la conception de ce film, dont la diffusion d'extraits sur internet a déclenché une flambée de violence antiaméricaine dans le monde arabo-musulman.

L'ambassade des Etats-Unis au Caire avait été prévenue par câble diplomatique dès le 10 septembre, veille des premiers incidents et de l'attaque du consulat de Benghazi, du risque de violence liée à la diffusion du film.

Le câble a été adressé de Washington, informant l'ambassade que les extraits du film traduits en arabe et postés sur internet risquaient de déclencher des incidents. Il n'ordonnait pas à la mission de prendre des mesures pour renforcer sa sécurité, indique-t-on de sources gouvernementales américaines.

Avec les rédactions de Reuters; Pierre Sérisier, Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le mardi 18 sept 2012 à 15:12

    Aucune importance ! Non évènement ! Quand donc comprendrez-vous qu ce sont vos articles qui font le buzz et la publicité de ces gens ? N'avez-vous donc aucune éthique ?

  • M2280901 le mardi 18 sept 2012 à 14:44

    va falloir que les occidentaux réagissent de manière définitive