Attentat évité : Valls assure sa «solidarité» aux chrétiens «sans doute visés»

le , mis à jour à 23:38
18
Attentat évité : Valls assure sa «solidarité» aux chrétiens «sans doute visés»
Attentat évité : Valls assure sa «solidarité» aux chrétiens «sans doute visés»

«Nous sommes toujours sous la menace terroriste». Lors d'une conférence commune avec le président ukrainien Petro Porochenko, François Hollande a commenté l'arrestation de Sid Ahmed Ghlam, cet étudiant algérien de 24 ans soupçonné d'avoir voulu commettre à un attentat dans  une église. Dans l'après-midi, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le Premier ministre, Manuel Valls, se sont rendus à Sainte Thérèse et Sainte Julitte-Saint Cyr, deux cibles potentielles du terroriste présumée. Le chef du gouvernement a assuré le «soutien», la «profonde émotion» et la «solidarité» du gouvernement «aux chrétiens, aux catholiques, sans doute visés cette fois», après les juifs de France et Charlie Hebdo, «symboles de la diversité et de la liberté».

QUESTION DU JOUR. La France est-elle assez protégée contre les attentats terroristes  ?

Un «symbole français attaqué»

«Vouloir s'en prendre à une église, c'est s'en prendre à un symbole de la France, c'est l'essence même de la France qu'on a sans doute voulu viser», a insisté le Premier ministre en rappelant que les chrétiens étaient en ce moment «éprouvés dans le monde, au Proche et au Moyen-Orient».

VIDEO. Valls : les chrétiens doivent pouvoir «aller à la messe en parfaite sérénité»

Manuel Valls a une nouvelle fois affirmé son objectif de sécurité dont il a rappelé la nécessité plus tôt dans la matinée : «Notre pays, comme d'autres, fait face à une menace terroriste sans équivalent dans le passé, par sa nature et son ampleur. (...) Il s'agit de regarder cette menace avec lucidité. Nous le sommes, avec deux texte de loi adoptés depuis 2012, et depuis les attentats de janvier. La mobilisation est permanente, c'est celle permet l'interpellation régulièrement d'individus qui veulent se rendre en Syrie et en Irak», a-t-il ajouté.

Les évêques de France appellent à «ne pas céder à la peur»

La Conférence des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 le jeudi 23 avr 2015 à 10:35

    Les catholiques, qu'ils soient pratiquants ou pas sont, malheureusement pour le gouvernement, des gens intelligents en général. Même s'il s'agit de la plus importante majorité silencieuse, il ne se laisserons pas berner par l'essai de récupération par les hommes politiques.

  • M7097610 le jeudi 23 avr 2015 à 09:30

    comme en 62 : la alise ou le cercueil mais dans l'autre sens !

  • CHANOMAR le jeudi 23 avr 2015 à 08:48

    et Valls en France aussi il y a un peu de Chretien tes services viennent de te le dire

  • frk987 le jeudi 23 avr 2015 à 08:18

    Amusant, on approche des élections régionales et ces païens de socialos islamophyles deviennent les défenseurs du catholicisme, après avoir présenté un ambassadeur homo au Vatican, c'est plein d'humour et surtout d'OPPORTINISME.

  • M4760237 le jeudi 23 avr 2015 à 00:29

    Ils se rendent compte un peu tard de la situation. A force de vivre dans un monde de feutrine, de festoyer et de se croire supérieurs à la masse, ces politiques sont comme les footballeurs : déconnectés des réalités.

  • pbenard6 le mercredi 22 avr 2015 à 21:48

    si l'armée recrute tous les chomeurs on devrait arriver à un militaire pour surveiller 20 civils, y compris les nourrissons et les enfants

  • pbenard6 le mercredi 22 avr 2015 à 21:45

    des conditionnels, des hypothèses, des suppositions, bref que du solide!

  • pbenard6 le mercredi 22 avr 2015 à 21:44

    enfin pour l'instant on suppute

  • pbenard6 le mercredi 22 avr 2015 à 21:43

    valls, ami éternel de rome par je ne sais quel lien familial

  • kurki le mercredi 22 avr 2015 à 21:38

    Virage profond de Manuelo vers les catho ! Tiens, la christianophobie existe ?Les élections approchent, et ça sent le roussi.