Attentat en Tunisie : treize des 38 victimes identifiées

le , mis à jour à 17:37
0
Attentat en Tunisie : treize des 38 victimes identifiées
Attentat en Tunisie : treize des 38 victimes identifiées

Trente-huit victimes, un terroriste tué. Le bilan de l'attentat commis en Tunisie vendredi, à Port El-Kantaoui, station balnéaire de Sousse à 140 km au sud de Tunis, s'est encore alourdi. Ce samedi après-midi, treize des victimes avaient été identifiées. Parmi elles, «à ce stade», il n'y a aucun Français, a indiqué Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, qui reste très prudent.

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi, qui s'est rendu hier sur les lieux, en appelle à la communauté internationale. Les attaques commises le même jour en Tunisie, en France, au Koweït et en Somalie sont «la preuve qu'il faut une stratégie globale et que tous les pays actuellement démocratiques doivent unir leurs forces». «La Tunisie est face à un mouvement international. Elle ne peut répondre toute seule à cela.»

Après l'attaque du musée du Bardo, à Tunis, le 18 mars, le secteur stratégique du tourisme tunisien a enregistré en avril un recul sur un an de 25,7% du nombre de touristes et de 26,3% des recettes en devises. Le tourisme, qui représente environ 7% du PIB et près de 400 000 emplois directs et indirects, était déjà très affecté par les crises politiques à répétition et l'essor de la mouvance jihadiste.

Des Français parmi les victimes ? «Les nationalités des morts : il y a en majorité des Britanniques, et des Allemands, des Belges et des Français», a déclaré le Premier ministre, Habib Essid. La liste précise des nationalités n'a pas encore été établie, la plupart des victimes étant en tenue de plage au moment des faits et n'ayant pas leurs papiers sur eux. Au moins 9 Britanniques, 1 Belge, 1 Allemand, 1 Irlandaise et 1 Portugaise figurent parmi les étrangers tués, ont indiqué les autorités de leurs pays respectifs. 39 personnes, notamment des ressortissants de Grande-Bretagne, de Belgique, d'Allemagne et de Norvège ont aussi été blessées. «A ce stade, il n'y aucune victime française ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant