Attentat en Tunisie : 37 morts et 39 blessés dans l'attaque des hôtels de Sousse

le , mis à jour à 17:55
0
Attentat en Tunisie : 37 morts et 39 blessés dans l'attaque des hôtels de Sousse
Attentat en Tunisie : 37 morts et 39 blessés dans l'attaque des hôtels de Sousse

Une attaque terroriste a visé ce vendredi à la mi-journée une plage tunisienne de la zone touristique d'’El Kantaoui, à proximité de la ville de Sousse. Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, 37 personnes, dont des touristes étrangers, ont été tuées dans l'hôtel ciblé, très fréquenté par les touristes, l'Imperial Marhaba. Trente-neuf personnes ont également été blessées. Ce dernier bilan a été donné en fin de journée par le ministre de la Santé tunisien. Un précédent bilan faisait état de 28 morts et plusieurs blessés.

Des échanges de tirs ont eu lieu sur la plage, a rapporté la télévision d'Etat. Un des assaillants a été abattu. Un autre a été interpellé. L'auteur de l'attentat sanglant est un étudiant tunisien inconnu de la police, a annoncé le secrétaire d'Etat aux affaires sécuritaires, Rafik Chelly. «Il est Tunisien, originaire de la région de Kairouan (l'une des villes saintes de l'islam, située dans le centre de la Tunisie, ndlr). C'est un étudiant», a déclaré le responsable à la radio Mosaïque FM. «Cette personne n'était pas connue (de nos services)», a-t-il ajouté.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué que les forces de sécurité ont immédiatement investi les lieux de l'attaque après des affrontements armés entre les assaillants et les services de sécurité. D'après le ministère, un assaillant est sorti de mer avec sa Kalachnikov et tiré des rafales sur les personnes sur la plage. Selon plusieurs témoignages, un terroriste aurait caché son arme dans un parasol fermé. Interrogé sur radio locale, le directeur d'un hôtel situé juste en face du Marhaba affirme que les terroristes ont utilisé des vedettes et des jet-ski pour accéder rapidement à la plage.

L'un des assaillants a été abattu. (AFP)

Trois mois après l'attentat sanglant du Bardo

Les autorités tunisiennes n'ont, pour le moment, pas fourni les nationalités des victimes. Au moins cinq ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant