Attentat de Nice : Mediapart accable Christian Estrosi

le , mis à jour le
2
Le président LR de la région Paca épinglé par une enquête de Mediapart sur les attentats de Nice. 
Le président LR de la région Paca épinglé par une enquête de Mediapart sur les attentats de Nice. 

Dans une enquête publiée vendredi 23 décembre, Mediapart charge le président Les Républicains de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca). Depuis les attentats du 14 juillet qui ont fait 86 morts à Nice, celui-ci pointe du doigt la responsabilité du gouvernement, mettant en cause, notamment, les effectifs de la police nationale. Mais, comme le démontrent les photos publiées par Libération le 21 juillet, la circulation était assurée par des policiers municipaux, et non nationaux. Un dispositif sécuritaire qui correspond à une convention signée en 2013 entre le préfet des Alpes-Maritimes et le maire de Nice d'alors, Christian Estrosi, d'après Mediapart. Pas une fois l'ancien ministre n'a fait savoir que ce dispositif était celui prévu lors des réunions préparatoires, auxquelles il n'a d'ailleurs pas assisté.

Vidéosurveillance inutile

L'ancien maire de Nice aime faire savoir à quel point il est préoccupé par la sécurité et fier du centre de supervision urbain de la ville, qui regroupe 1 257 caméras. Peu après les attentats de Charlie Hebdo, il avait d'ailleurs avancé que « si Paris avait été équipé du même réseau ? de vidéosurveillance ? que le nôtre, les frères Kouachi n'auraient pas passé trois carrefours sans être neutralisés et interpellés ». Mais, comme l'explique Mediapart, le système de vidéosurveillance n'a été d'aucune utilité pour prévenir l'attentat très...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a 9 mois

    dites tout cela au grand jour...et pas sur des posts de boursorama

  • pichou59 le vendredi 20 déc 2013 à 21:24

    tous des affamés et pendant ce temps, le petit peuple à FAIM !!!!!!! quelle honte