Attentat de Nice : Le Foll dénonce le «manque total de responsabilité» de Juppé

le
4
Attentat de Nice : Le Foll dénonce le «manque total de responsabilité» de Juppé
Attentat de Nice : Le Foll dénonce le «manque total de responsabilité» de Juppé

Alors que la France entame tout juste ce samedi trois jours de deuil national après l'attentat de Nice, qui a fait au moins 84 morts, le débat sur les mesures de sécurité reste véhément entre les responsables politiques. Aux critiques formulées vendredi par plusieurs figures de l'opposition, dont Alain Juppé, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a ainsi répondu ce samedi pour défendre l'action publique.

 

«Ceux qui, après un drame comme celui-là, viennent dire qu'ils auraient la solution, et viennent dire qu'avec eux, il ne se serait rien passé, je les laisse à leur manque total de responsabilité», a déclaré Stéphane Le Foll sur Europe 1, alors qu'il était interrogé sur les déclarations d'Alain Juppé la veille. 

 

Ce dernier avait estimé que «si tous les moyens avaient été pris, le drame n'aurait pas eu lieu». «Bien sûr qu'il faut faire plus, qu'il faut faire mieux. D'abord en ce qui concerne nos services de renseignement», avait affirmé le maire de Bordeaux, candidat à la primaire de droite en vue de la présidentielle de 2017. Le député (LR) Henri Guaino avait, pour sa part, estimé qu'un militaire équipé d'un lance-roquette aurait «arrêté le camion».

 

Plus de 185 policiers, gendarmes et militaires sur place...

 

A Nice, a précisé ce samedi matin Stéphane Le Foll, «il y avait le même service de sécurité qu'il y avait pour l'Euro (de football). Des discussions ont eu lieu d'ailleurs avec la ville de Nice par rapport à cet évènement important qu'est le 14 juillet».

 

«Il y avait des policiers, des gendarmes et une partie des militaires de l'opération Sentinelle sur place, a poursuivi le ministre et porte-parole du gouvernement, plus de 185, d'après ce que je sais, policiers et gendarmes, plus les policiers municipaux, plus les services de surveillance qui sont liés en particulier à la ville de Nice avec un système de caméras extrêmement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 5 mois

    La question principale après que François Hollande dans son interviewe précisait que sa première et principale préoccupation était de protéger la famille France . Pourquoi la centaine de gendarmes et de policiers municipaux n'ont pas arrêtés par tous les moyens possibles et n'ont pas poursuivi immédiatement ce camion qui avait franchi une zone interdite. En état d'urgence ce genre de comportement pose un vrai problème de sécurité : Qui sont les responsable de cette inertie de la police ?

  • M8252219 il y a 5 mois

    Depuis 1 an et demi ce sont 340 assassinats en France par des terroristes islamistes . Monsieur le Président qui parlez de protéger la maison France, il serait nécessaire que vous compreniez que ce ne sont pas vos incantations qui vont arrêter le massacre de nos compatriotes mais la fermeté dans la condamnation et la mise hors d'état de nuire définitive de ces assassins . pas de droits de l'homme sans devoir.

  • M7166371 il y a 5 mois

    Le foll démission ! il faudra un jour rendre des comptes aux français .

  • bordo il y a 5 mois

    Alors quand quelqu'un contredit les apparatchiks paniqués qui ont une âme de vaincus, "il manque totalement de responsabilité". Les traitres paieront.