Attentat de Nice : la droite sous la pression du FN

le , mis à jour à 09:31
0

Fallait-il ou non briser la sacro-sainte unité nationale dès vendredi matin ? Depuis quarante-huit heures, la question agite les Républicains, au point de diviser les ténors. Elle devrait même donner lieu à une explication de gravure lundi midi, à l'occasion d'un bureau politique extraordinaire. D'Alain Juppé à François Fillon en passant par Christian Estrosi, ils sont plusieurs à avoir envoyé le même message en dénonçant la responsabilité du gouvernement. Et notamment la fin de l'état d'urgence annoncée mercredi par François Hollande, « alors même que la menace terroriste est permanente », fustige Eric Ciotti, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

 

D'autres ont pourtant pris leurs distances avec ces attaques. Pas tant sur le fond, mais sur la forme : « Il y a un moment de deuil à respecter, ne serait-ce que vis-à-vis des victimes et de leurs proches », explique l'entourage de Bruno Le Maire qui, de fait, ne s'est pas exprimé depuis l'attaque de Nice. « C'est une question de décence. J'invite toute ma famille politique à se taire », tacle de son côté le jeune Geoffroy Didier. « Il faut être à la hauteur. La gravité de ce qui s'est passé exige aussi du sang-froid, sans se précipiter », reprend un proche de Nicolas Sarkozy. Le patron des Républicains ne s'est d'ailleurs pas encore solennellement et publiquement exprimé. Il le fera ce soir au JT de TF 1.

 

« Fallait-il attendre pour s'expliquer ? Nous ne le pensons pas », défend le cabinet de Christian Estrosi. « Juppé a bien fait de s'exprimer si tôt et si fort. On ne va quand même pas abandonner le terrain à Marine Le Pen ! » s'emporte la même source.

 

Car les barons de la droite le savent, le contexte pourrait entraîner une poussée du vote FN dans les prochains sondages. « L'attentat de Nice va forcément avoir des conséquences politiques. Pas sûr que la droite et la gauche parviennent à tirer leur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant