Attentat de Nice : Estrosi, Bono, Ducasse et Dupond-Moretti enfermés dans un restaurant

le
0
Bono est l'un des clients du restaurant La Petite Maison.
Bono est l'un des clients du restaurant La Petite Maison.

C'est un soir d'été classique à La Petite Maison, restaurant prisé du centre-ville de Nice, et la terrasse de l'établissement affiche complet. Parmi les clients en ce soir de 14 Juillet, quelques noms connus, dont Bono, le chanteur du groupe irlandais U2, le ténor du barreau Éric Dupond-Moretti ou encore le chef cuisinier Alain Ducasse, qui détient 30 % du restaurant. Christian Estrosi, l'ancien maire de Nice et actuel président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, rentre de la mairie et passe à proximité.

Un affolement silencieux

Anne-Laure Rubi, la propriétaire de l'établissement, a raconté au Parisien le déroulement des événements. « Soudain, je vois des gens courir, sans crier. C'est un affolement silencieux, c'est impressionnant. Du restaurant, nous n'avions entendu aucun coup de feu. » Le restaurant est situé rue Saint-François-de-Paule, dans une rue parallèle à la promenade des Anglais, c'est-à-dire à proximité du lieu où le camion a terminé sa course funeste, neutralisé par les forces de l'ordre. « Par réflexe, j'attrape Christian Estrosi par le bras et lui demande : Qu'est-ce qui se passe ? », poursuit la restauratrice. « Il était au téléphone, il faisait : oui... ah..., la mine fermée. Je crois qu'il était en train d'apprendre la nouvelle de l'attentat. »

Des rumeurs comme celle de tireurs « arrosant » la foule

« Il y a eu un mouvement de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant