Attentat de Nice : dans le centre-ville, la parole raciste se libère

le , mis à jour à 09:40
6
Attentat de Nice : dans le centre-ville, la parole raciste se libère
Attentat de Nice : dans le centre-ville, la parole raciste se libère

Il est 8 heures, jeudi matin, quand un jeune quadra à vélo hurle sur la promenade des Anglais bouclée aux voitures et encore désertée par les badauds : « La France aux Français, la France aux Français ! » Un message attisant la haine qui était partagé au lendemain du carnage par des milliers d'utilisateurs de Twitter, à travers le hashtag « Islam hors d'Europe ». Mais aussi par plus d'un Niçois, dans une région où, à chaque élection, le Front national réalise des scores élevés.

Gérard, par exemple, retraité de 67 ans, est sur cette même longueur d'onde extrémiste. Il ne s'en cache pas, il vient d'ailleurs spontanément nous interpeller pour « vider [son] sac ». « Moi, je suis raciste à mort, je suis FN et je le dis », lâche-t-il en exhibant sa carte d'adhésion 2016 affichant le visage de Marine Le Pen. Il l'annonce même haut et fort devant des habitants issus de la diversité. « Nice commençait à être chaud pour le FN et là, ça va chauffer sévère », pronostique-t-il. Dans son quartier de Carras, où il « voit des voilées partout », le sexagénaire est prêt à en découdre « avec les Arabes », « Ces mecs-là » qui, « si ça continue, nous gouverneront un jour ». « Des milices, j'y crois, je serai le premier dans la rue pour castagner », prévient-il, des « larmes de colère » aux yeux. La poche gauche de son bermuda abrite déjà un Taser, celle de droite une bombe lacrymogène. Il montre du doigt le gouvernement qui « a fait preuve de laxisme » avant que deux passants ayant entendu ses propos n'acquiescent.

 

 

QUESTION DU JOUR. Attentats : allez-vous changer vos habitudes ?  

 

Marie-Pierre, patronne d'une librairie dans le Vieux-Nice, s'inquiète de cette parole libérée, ouvertement islamophobe. « J'ai peur d'une montée du racisme. Ces derniers temps, j'avais déjà senti des tensions entre certains de mes clients aux origines différentes », ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • restif1 il y a 8 mois

    Progressivement on a transporté la guerre d'Algérie en métropole

  • frk987 il y a 8 mois

    Suite : passons sur le regroupement familial, passons sur le non soutien aux dictatures arabes, passons sur l'entrée dans l'UE des réfugiés dont 10% sont des terroristes. Tout va mieux, le PS voulait de nouveaux électeurs...il récolte ce qu'il a semé.

  • frk987 il y a 8 mois

    La guerre d'Algérie n'a jamais été terminée, les accords d'Evian une honte, l'abandon des harkis hallucinant, et l'entrée du FLN en France absolument inconcevable.

  • M3866838 il y a 8 mois

    Pour l'instant ce ne sont que des mots. Si des mesures draconiennes ne sont pas prises et que des attentats se reproduisent, le pire peut arriver. Hollande a voulu le pouvoir, qu'il trouve des solutions et vite au lieu de faire ces discours à l'eau de rose.

  • michevey il y a 8 mois

    Responsabilité des gouvernements depuis 40 ans.

  • newwin il y a 8 mois

    40 ans d immigration incontrolee