Attentat de Nice : comment deux policiers et un adjoint de sécurité ont abattu le tueur

le
0
Les trois policiers ont tiré une vingtaine de balles avant d'entendre Stoppez le tir !.
Les trois policiers ont tiré une vingtaine de balles avant d'entendre Stoppez le tir !.

Comme Le Point.fr le révélait le 15 juillet, ce sont de simples gardiens de la paix, membres d'une brigade spécialisée de terrain (BST), qui ont abattu le tueur au volant de son semi-remorque le 14 juillet sur la promenade des Anglais. Voici le récit de leur intervention, selon le procès-verbal que l'AFP a pu consulter.

Postée à l'angle de l'avenue de Verdun et de la promenade des Anglais, une équipe de la brigade spécialisée de sûreté ? une femme et deux hommes ? observe les nombreux spectateurs prendre le chemin du retour. Ces deux gardiens de la paix et un adjoint de sécurité sont chargés de « sécuriser la promenade conformément au service d'ordre », raconte l'un d'entre eux dans le PV. Ils reçoivent alors un appel radio leur indiquant qu'un camion a percuté des passants. Ils sont appelés rue des États-Unis. Très vite, un deuxième message radio les informe que le poids lourd se trouve sur la promenade des Anglais.

Les trois policiers remontent en courant la célèbre avenue. Face à un des deux gardiens de la paix « se trouve un camion accidenté ». « Il était arrêté, l'avant du véhicule complètement arraché. Il n'y avait plus de capot moteur », raconte-t-il. Derrière, sur plusieurs mètres et sous le camion, ils voient des personnes au sol, du sang, et entendent « les pleurs et les cris ». « Je n'ai pas tout de suite compris ce qui se passait », reconnaît le gardien de la paix. « Ça courait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant