Attentat de "Charlie" : "La vérité est encore loin", pour la compagne de Charb

le
0
Des policiers devant l'entrée du journal Charlie Hebdo, un mois après l'attentat meurtrier.
Des policiers devant l'entrée du journal Charlie Hebdo, un mois après l'attentat meurtrier.

La dernière compagne de Charb « veut connaître la vérité ». Dans un entretien accordé ce dimanche au

Parisien

, Valérie M., éclipsée dans les médias par Jeannette Bougrab alors que les enquêteurs la désignent comme la dernière compagne du directeur de Charlie Hebdo, assure que « la vérité sur l'attentat » du 7 janvier dernier « est encore loin ». Selon elle, « on ne peut pas se contenter de la seule thèse du terrorisme islamiste ».

Des liens avec le Proche-Orient

Valérie M. évoque notamment dans le quotidien les liens entretenus par Charb avec des hommes d'affaires, « notamment du Proche-Orient ». Alors que le journal satirique « devait trouver 200 000 euros avant la fin de l'année » pour ne pas mettre la clef sous la porte, Charb « s'est mis à chercher des fonds un peu partout ». « Il a été mis en relation avec beaucoup de personnes différentes », précise-t-elle, indiquant que Charb « n'a jamais voulu » lui donner le nom de son « contact ».

Dans les colonnes du

Parisien

, Valérie M. s'étonne que les enquêteurs ne s'intéressent pas de plus près à cette histoire. Elle qualifie en effet de « coïncidence troublante » le fait que Charb ait réussi à trouver l'argent nécessaire pour remonter les finances du journal la veille de l'attaque meurtrière. « Qui a payé ? Où se trouve cette somme et comment a-t-elle été...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant