Attentat de Berlin : le Pakistanais arrêté à tort se confie

le , mis à jour le
1
Le 19 décembre, un camion fonce sur la foule d'un marché de Nël à Berlin tuant 12 personnes
Le 19 décembre, un camion fonce sur la foule d'un marché de Nël à Berlin tuant 12 personnes

Soirée de cauchemar pour Naveed Baloch. Arrêté à tort le soir de l'attentat au camion qui a fait 12 morts sur un marché de Noël à Berlin, ce demandeur d'asile pakistanais de 24 ans a été remis en liberté dès le lendemain, faute d'éléments probants. Le jeune homme avait été interpellé à 2 kilomètres des lieux de l'attaque, dénoncé par un témoin du drame qui pensait avoir reconnu en lui le terroriste en fuite. Le véritable auteur de l'attentat, Anis Amri, entamait au même moment une cavale de quatre jours avant d'être abattu à Milan par des policiers italiens.

Naveed Baloch s'est confié sur sa mésaventure tragique au journal anglais The Guardian, comme le rapporte France Info. Au cours de son arrestation musclée, le jeune homme a été ligoté, a eu les yeux bandés puis a été déshabillé pour réaliser des photos d'identification. "Quand j'ai essayé de résister, ils ont commencé à me gifler", raconte-t-il au quotidien britannique.

"J'ai expliqué que je ne savais pas"

Persuadés de tenir le terroriste, les policiers n'ont pas tenu compte de ses dénégations : "J'ai expliqué que je ne savais pas, mais eux m'ont dit : Quelqu'un a pris un camion et a foncé dans la foule, tuant beaucoup de gens. Et vous étiez au volant, n'est-ce pas ?" Des accusations folles que Naveed Baloch, originaire du Baloutchistan, dans l'ouest du Pakistan, nie de toutes ses forces : "Je leur ai calmement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le jeudi 17 juil 2014 à 23:00

    Les sénateurs sont les deux !