Attentat de Bangkok-Mandats d'arrêt lancés contre deux suspects

le
0

BANGKOK, 31 août (Reuters) - Les policiers enquêtant sur l'attentat qui a fait 20 morts le 17 août à Bangkok ont lancé lundi des mandats d'arrêt à l'encontre de deux suspects, à la suite d'une seconde perquisition effectuée ce week-end dans un immeuble de la banlieue. La police recherche une Thaïlandaise de 26 ans et un étranger âgé de la quarantaine, après avoir étendu ses investigations à une propriété du quartier de Min Buri à Bangkok. Ils y ont retrouvé des engrais, des montres numériques et un détonateur à explosifs. Cette découverte est intervenue après une première perquisition, dans un immeuble vétuste du quartier de Nong Chok, non loin de là, samedi. Au cours de celle-ci, la police a arrêté un étranger et saisi plusieurs types d'explosifs et plus de 200 passeports. L'attentat du 17 août au sanctuaire hindouiste d'Erawan, dans le centre Bangkok, a fait 20 morts et plus de 100 blessés, et n'a pas été revendiqué. Quatorze étrangers figurent au nombre des morts dans l'explosion, qui visait, selon les autorités thaïlandaises, à porter un coup à l'économie, pour laquelle le tourisme joue un rôle essentiel. Un portrait-robot de l'étranger recherché, portant une moustache, a été diffusé, de même qu'une photo de la suspecte, Wanna Suansant, sur laquelle elle porte le hidjab. Elle avait loué la pièce occupée par l'étranger pour lequel l'autre mandat d'arrêt a été lancé, a déclaré un porte-parole de la police, Prawut Thavornsiri. La police s'est rendue au domicile de la famille de la femme, dans la province de Phangna dans le sud de la Thaïlande, peu après l'émission du mandat d'arrêt. Sa famille a assuré que Wanna Suansant vivait en Turquie avec son compagnon turc et son enfant. Or, la police enquête sur une éventuelle piste turque. De faux passeports turcs ont été saisis et un interprète turc a été mobilisé pour traduire l'interrogatoire du suspect, âgé de 28 ans, qui a été arrêté samedi. La police n'a confirmé ni l'identité ni la nationalité de l'homme arrêté dans le quartier de Nong Chok, où habitent de nombreux musulmans thaïlandais ainsi que des étrangers. L'individu appréhendé a été inculpé de détention illégale d'explosifs. (Aukkarapon Niyomyat; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant