Attentat de Bagdad : un Irakien donne un visage aux victimes sur Twitter

le
0
Attentat de Bagdad : un Irakien donne un visage aux victimes sur Twitter
Attentat de Bagdad : un Irakien donne un visage aux victimes sur Twitter

Un hashtag #NotJustANumber («pas seulement un numéro») pour donner une identité et un visage aux victimes. C'est le projet que lance Mustafa Al-Najafi, Irakien réfugié à Londres, après le terrible attentat qui a frappé Bagdad dimanche 3 juillet. Parmi les personnes qui ont perdu la vie, des inconnus (beaucoup), mais aussi des proches de Mustafa (@MustafaNajafi). Les photos sont retrouvées sur les réseaux sociaux, comme Facebook ou Twitter, et diffusées en ligne pour identifier chaque victime. Relayés par des dizaines de personnes, les tweets ont permis de retrouver une trentaine de visages. 

 

Behind every death is a unique human being. A beautiful person that is loved and now missed. We are #NotJustANumber pic.twitter.com/iVRcOyMSNt

— Mustafa al-Najafi (@MustafaNajafi) 6 juillet 2016

 

If the world won't remember our martyrs then we will

#PrayForBaghdad #PrayForIraq #الكرادة_تنزف #بغداد_تنزف pic.twitter.com/hkjP7R1k5B

— Moosa (@Moosa__IRQ) 3 juillet 2016

A l'exemple de Mohammed Mahdi alBadry, qui attendait la naissance de son fils, né le lendemain de l'attentat. 

Mohammed Mahdi alBadry was killed in the #Baghdad bombing on Saturday.

Today his wife gave birth to his newborn son. pic.twitter.com/jBAJQiYXjC

— Mustafa al-Najafi (@MustafaNajafi) 4 juillet 2016

 

Daech frappe Bagdad en plein mois du ramadan

 

L'attaque s'est produite en plein ramadan. Daech avait promis de frapper dans le monde entier pendant ce mois sacré de l'islam. Certaines victimes à Badgad préparaient notamment l'Aïd el-Fitr, fête de la rupture de jeûne célébrée ce mercredi, comme Adel, qui s'était attelé à décorer les rues du centre de la capitale irakienne. 

Another victim: "Adel" was decorating the streets of central Baghdad & preparing for the Eid festive#NotJustANumber pic.twitter.com/Krs1cTcWCR

— Mustafa al-Najafi (@MustafaNajafi) 4 juillet ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant