Attentat dans un quartier chiite du sud de Damas, six tués

le
0
    BEYROUTH, 25 avril (Reuters) - Au moins six personnes ont 
été tuées lundi par l'explosion d'une voiture piégée dans le 
quartier chiite de Saïeda Zeïnab dans le sud de Damas, rapporte 
l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). 
    La chaîne de télévision Al Manar, appartenant au Hezbollah 
libanais, a précisé que l'explosion s'était produite à un point 
de contrôle de l'armée syrienne. 
    Il s'agit du troisième attentat de ce genre dans cette zone 
de la capitale syrienne depuis le début de l'année. 
    Le bilan des tués devrait s'alourdir en raison du nombre de 
victimes grièvement blessées, précise l'OSDH. 
    Au moins 62 personnes avaient péri et 180 autres avaient été 
blessées dans l'explosion de quatre bombes dans ce faubourg fin 
février. Le groupe Etat islamique (EI) avait revendiqué la 
responsabilité de ces attaques. 
    L'organisation djihadiste avait également affirmé être 
responsable de l'explosion d'une voiture piégée et d'un double 
attentat suicide le 31 janvier qui avait fait 70 tués. 
    Saïeda Zeïnab, quartier très peuplé de la banlieue sud de la 
capitale syrienne, accueille de nombreux pèlerins chiites venant 
d'Iran, du Liban et d'autres pays musulmans qui souhaitent se 
recueillir dans le mausolée de Saïeda Zeïnab, petite-fille du 
prophète Mahomet et fille du premier imam chiite, Ali ben Abi 
Taleb. 
    Le quartier avait été le théâtre de violents combats pendant 
les premiers temps du conflit syrien, qui a débuté en 2011, mais 
l'armée de Bachar al Assad appuyée par les miliciens libanais du 
Hezbollah l'avait depuis sécurisé en établissant de nombreux 
postes de contrôle à sa périphérie. 
     
     
 
 (Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant