Attentat d'Istanbul-Nouveaux placements en détention provisoire

le
0
    ISTANBUL, 5 juillet (Reuters) - Dix-sept personnes 
soupçonnées d'implication dans les attentats suicide qui ont 
fait 45 morts à l'aéroport d'Istanbul la semaine passée ont été 
placées mardi en détention provisoire en attendant d'être jugés, 
rapportent les médias turcs.  
    Le nombre de personnes se retrouvant derrière les barreaux 
après ce triple attentat, se monte à 30, 13 autres suspects 
ayant été placés en détention préventive dimanche, rapporte 
l'agence anatolienne de presse. Sur ce total, une quinzaine ne 
sont pas turcs. 
    Les 17 placés en détention mardi sont accusés 
"d'appartenance à une organisation terroriste armée", précise 
l'agence de presse Dogan. 
    Le triple attentat suicide perpétré à l'aéroport 
international Atatürk d'Istanbul mardi dernier est le plus 
meurtrier commis cette année sur le territoire turc et été 
attribué à l'Etat islamique par les autorités turques. 
    L'agence Anatolie a rapporté la semaine dernière que deux 
des kamikazes qui ont déclenché leurs ceintures d'explosifs 
étaient des Russes. 
    Les trois kamikazes ont ouvert le feu pour créer un 
mouvement de panique à l'extérieur de l'aéroport international, 
puis deux d'entre eux ont pénétré à l'intérieur et se sont fait 
exploser. Le troisième a actionné ses explosifs à l'entrée du 
terminal des arrivées internationales. 
    Le journal pro-gouvernemental Yeni Safak a indiqué que 
l'organisateur du massacre, un homme d'origine tchétchène 
identifié comme étant Akhmed Tchataïev, figurerait sur une liste 
noire de l'Onu en tant que membre de l'EI chargé de 
l'entraînement des combattants russophones. 
 
 (Daren Butler; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant