Attentat d'Ankara: le double jeu d'Erdogan pointé du doigt (partie 1)

le
0

L'attentat d'Ankara, qui a fait au moins 97 morts, n'a toujours pas été revendiqué. Les autorités turques pointent du doigt l'Organisation de l'Etat Islamique. Inédites en Turquie, ces attaques ont visé la société civile. Qui pourrait être responsable ? Le président Erdogan tient-il encore son pays ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant