Attentat contre un tribunal au Pakistan, dix morts

le
0
 (bilan actualisé et revendication) 
    PESHAWAR, Pakistan, 7 mars (Reuters) - Un attentat suicide a 
fait au moins dix morts et près de 30 blessés, lundi, à l'entrée 
du tribunal de Shabqadar, dans le nord-ouest du Pakistan, ont 
rapporté les autorités. Il est le dernier en date d'une séries 
d'attaques visant la zone tribale de Mohmand et ses abords. 
    La faction Jamaat-ur-Ahrar des taliban pakistanais a 
revendiqué l'attentat, le porte-parole de ce groupe expliquant 
dans un communiqué envoyé par courriel qu'il avait été perpétré 
"pour venger la mort par pendaison de Mumtaz Qadri", un homme 
reconnu coupable du meurtre, en 2011, d'un homme politique 
libéral qui préconisait une réforme de la législation sur le 
blasphème. 
    Qadri a été exécuté la semaine dernière pour le meurtre de 
Salman Taseer, alors gouverneur de la province de Pendjab, qui 
militait pour une modification des lois prévoyant 
automatiquement la peine de mort pour les insultes à l'islam ou 
au prophète Mahomet. 
    Deux policiers sont au nombre des morts, a déclaré à Reuters 
un responsable de la police, Sohail Khalid. 
    "Le kamikaze cherchait à entrer dans le complexe et il s'est 
fait exploser lorsque les policiers l'en ont empêché", a dit un 
autre policier. 
    Shabqadar, à 150 km au nord-ouest de la capitale Islamabad, 
jouxte la zone tribale de Mohmand, théâtre de plusieurs attaques 
ces derniers jours. 
    Le 18 février, des taliban ont tué neuf auxiliaires de 
l'armée pakistanaise lors de deux attaques contre des postes de 
contrôle dans la zone de Mohmand. 
    Le 1er mars, une bombe télécommandée a visé un convoi de 
véhicules circulant dans le Mohmand, tuant deux employés 
pakistanais du consulat américain de Peshawar. 
 
 (Jibran Ahmad; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant