Attentat contre un car de touristes dans le Sinaï, trois morts

le
1
ATTENTAT CONTRE UN CAR DE TOURISTES DANS LE SINAÏ
ATTENTAT CONTRE UN CAR DE TOURISTES DANS LE SINAÏ

par Yasmine Saleh et Shadia Nasralla

LE CAIRE (Reuters) - Une bombe a visé un car de touristes dimanche en Egypte dans le sud-est du Sinaï, près de la frontière israélienne, coûtant la vie à deux Sud-Coréens et au chauffeur égyptien du véhicule, ont déclaré des sources proches de l'armée et la police.

Il s'agit du premier attentat contre des touristes dans le Sinaï depuis la destitution du président islamiste égyptien Mohamed Morsi en juillet dernier, qui a provoqué dans la région une multiplication des attaques contre les forces de sécurité.

Le car venait du monastère orthodoxe de Sainte-Catherine, dans le sud de la péninsule, et se rendait en Israël, a déclaré le ministère de l'Intérieur.

L'explosion, qui a arraché le toit et brisé les vitres du véhicule, a également fait 24 blessés, selon les services de sécurité. Elle s'est produite alors que Mohamed Morsi comparaissait au Caire pour complot terroriste.

A Séoul, le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a confirmé le décès de deux ressortissants, ajoutant que neuf autres avaient été blessés et que l'autocar transportait au total 32 touristes sud-coréens.

Selon deux responsables des services de sécurité, un engin explosif a probablement été placé à l'intérieur du véhicule ou actionné à son passage.

"C'est un acte terroriste", a déclaré un militaire.

La police israélienne présente au point de passage de Taba dit avoir entendu la déflagration en provenance du côté égyptien de la frontière.

LE TOURISME VISÉ

Les attaques de groupes radicaux islamistes contre les forces de sécurité égyptiennes se sont multipliées dans le Sinaï après la destitution du président Mohamed Morsi en juillet 2013, faisant plusieurs centaines de morts dans les rangs des militaires et policiers.

Mais elles se sont majoritairement produites dans le nord du Sinaï, plus rarement dans le sud où se trouvent les stations balnéaires de la mer Rouge.

C'est la première fois en outre depuis la chute de Morsi que des touristes sont visés, ce qui pourrait s'expliquer par le renforcement des mesures de protection prises par les forces de sécurité.

Le secteur touristique égyptien a été durement touché à la fin des années 1990 par une offensive islamiste qui a culminé avec l'attaque de Louxor en 1997.

En 2004, un attentat à la bombe dans la station balnéaire égyptienne de Taba a fait 34 morts, dont des touristes israéliens.

"J'espère qu'il s'agira d'un incident isolé qui ne se reproduira pas", a déclaré le ministre égyptien du Tourisme, Hicham Zaazou.

Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le dimanche 16 fév 2014 à 18:40

    QU'en pensent les représentants du culte musulaman en France? Y-aurait-il pour une fois une condamnation de la barbarie de leurs pairs?