Attentat contre le chef d'état-major de l'armée du Burundi

le
0

NAIROBI, 11 septembre (Reuters) - Quatre personnes au moins ont été tuées vendredi dans une tentative d'assassinat contre le chef d'état-major des forces armées du Burundi, rapportent la presse locale et des sources médicales. D'après le quotidien Iwacu, le convoi du général Prime Niyongabo est tombé dans une embuscade vendredi matin à Bujumbura, la capitale. Le chef d'état-major de l'armée burundaise a survécu à l'attaque, mais trois soldats et trois assaillants ont été tués, poursuit le journal. A la morgue, une source médicale a déclaré à Reuters que les corps de quatre soldats avaient été acheminés par un véhicule de l'armée. Le Burundi vit sous tension depuis le printemps dernier. La réélection contestée du président Pierre Nkurunziza en juin a précédé une série d'assassinats politiques, dont celui du général Adolphe Nshimirimana, commandant de la garde présidentielle et ex-chef d'état-major des forces armées. (Drazen Jorgic et Aaron Maasho; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant