Attentat au camion piégé à Kobani, poursuite des combats

le
0
POURSUITE DES COMBATS DANS LA VILLE KURDE SYRIENNE DE KOBANI
POURSUITE DES COMBATS DANS LA VILLE KURDE SYRIENNE DE KOBANI

AMMAN (Reuters) - Un membre de l'organisation djihadiste Etat islamique (EI) a commis lundi un attentat suicide à l'aide d'un camion piégé dans la ville assiégée de Kobani, dans le nord de la Syrie, a-t-on appris auprès de l'OSDH et de sources kurdes.

L'attentat s'est produit dans un quartier du nord de Kobani, théâtre d'intenses combats entre les assaillants islamistes et les défenseurs kurdes de cette ville adossée à la frontière turque.

Idris Nassan, un responsable kurde de Kobani, a déclaré que deux combattants kurdes avaient été blessés dans cette attaque apparemment destinée à créer une brèche pour permettre aux djihadistes de progresser dans la ville.

"Ils (les combattants de l'EI) ont tenté d'avancer vers le point de passage (de la frontière) mais les unités de protection du peuple (kurdes) les ont repoussés (...) et ils n'ont pas pu poursuivre leur progression", a dit Idris Nassan à Reuters.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a encore signalé d'intenses combats lundi dans Kobani même.

L'OSDH a aussi fait état d'au moins cinq frappes aériennes de la coalition emmenée par les Etats-Unis, essentiellement sur les faubourgs sud de la ville. Cette campagne de bombardements aériens n'a jusqu'à présent pas permis d'enrayer la progression des islamistes, dont l'offensive en direction de Kobani a débuté mi-septembre.

Des affrontements ont aussi eu lieu à l'est de la ville et ont coûté la vie à une dizaine de djihadistes, selon l'OSDH.

(Suleiman Al-Khalidi; Tangi Salaün et Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant