Attentat à Nice : Le monde du sport frappé par l'horreur

le
0
Attentat à Nice : Le monde du sport frappé par l'horreur
Attentat à Nice : Le monde du sport frappé par l'horreur

Pour la troisième fois en un an et demi, la France a été durement frappée par un attentat jeudi soir. A Nice, au moins 80 personnes ont été tuées par un conducteur fou à bord d'un semi-remorque. Dès le soir du drame et toute la nuit, les hommages du monde du sport, choqué, se sont multipliés.

Ce devait être une soirée de fête. Le genre de nuit qui réunit des millions de citoyens autour du drapeau tricolore. Mais désormais, la Fête Nationale du 14 juillet portera à jamais en elle le deuil. Jeudi soir, peu après 22h30, au moins 80 personnes ont été tuées, selon un bilan provisoire, dans un attentat à Nice, sur la promenade des Anglais, où un semi-remorque a foncé sur la foule à grande vitesse sur deux kilomètres. Choqué, le monde du sport s'est associé comme le monde entier à la peine des Niçois. Sur Twitter, des messages de soutien se sont multipliés. En République Tchèque pour le quart de finale de Coupe Davis, Yannick Noah est apparu très touché et peine par cet attentat à Nice. « C'est dramatique, a déclaré le capitaine de l'équipe de France face aux journalistes présents à Trinec. Que cela se passe à Nice ou ailleurs, c'est encore un coup dur pour le pays. C'est difficile de donner du bonheur. Il faut y aller, c'est dur (il pleure). C'est fou comme le sport est dérisoire dans ces moments... Il faut vivre. On est tous tellement touchés (saccadé). Ça n'a pas de sens. Il y a des jeunes dans cette équipe qui connaissent cette ville, qui ont toujours donné du bonheur à ses habitants. Va falloir continuer à en donner... Excusez-moi... (il part en sanglots). » De nombreux sportifs niçois ou passé par Nice pendant leur carrière ont également été particulièrement choqués. L'OGC Nice, désormais entraîné par Lucien Favre, n'était pas dans le sud de la France au moment du drame, mais à Divonne-les-Bains, où il effectue un stage de préparation. Plusieurs joueurs du Gym ou anciens Aiglons ont notamment exprimé leur tristesse. Dans le sillage d'un OGC Nice qui n'a pas tardé à afficher un logo en noir et blanc, certains clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont adressé un petit message au peuple niçois quelques heures après l'attentat du 14 juillet. Le Gym a même écrit un court message sur son compte Twitter : « Une tragédie a endeuillé jeudi soir notre ville, en marge du feu d'artifice du 14 juillet qui réunissait des milliers de Niçois et de touristes sur la promenade des Anglais. Elle nous laisse tous sous le choc, horrifiés et révoltés. Touché au plus profond de sa chair, l'OGC Nice pleure les victimes de cette infamie, et témoigne tout son soutien à leurs familles et amis ainsi qu'à toutes les personnes touchées de près ou de loin par ce drame. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant