Attentat à la voiture à Jérusalem : un policier tué et des blessés graves, l'auteur abattu

le
2
Attentat à la voiture à Jérusalem : un policier tué et des blessés graves, l'auteur abattu
Attentat à la voiture à Jérusalem : un policier tué et des blessés graves, l'auteur abattu

Un simple véhicule utilitaire s'est transformé en arme de terreur. Un policier est décédé et plusieurs personnes ont été blessées ce mercredi à Jérusalem dans une nouvelle attaque commise contre des piétons à l'aide d'une voiture. Une dizaine de personnes ont été blessées, dont deux civils dans un état très grave, ont indiqué les secours à la télévision. L'auteur présumé des faits est Ibrahim al-Akari, un Palestinien de 38 ans du camp de réfugiés de Chouafat à Jérusalem-Est. Il a été abattu par des policiers.

Le conducteur a percuté plusieurs piétons à un arrêt de tramway à la limite de Jérusalem-Ouest et Jérusalem-Est, partie palestinienne annexée par Israël en proie à de vives tensions. Il est ensuite descendu de son véhicule et a commencé à agresser des piétons à l'aide d'une barre de fer. C'est alors qu'il a été abattu par des policiers présents sur les lieux, selon la police. Cette dernière n'a pas précisé l'identité du conducteur. Il s'agit de la deuxième attaque du genre en l'espace de deux semaines.

L'organisation radicale Hamas a salué l'attaque assurant que son auteur était l'un de ses membres et voyant dans cette opération meurtrière «la réponse naturelle aux crimes de l'occupant» israélien. De son côté, le Jihad islamique a dit dans un communiqué «saluer l'opération de Jérusalem» et a ajouté que «la bataille contre l'ennemi se poursuit».

VIDEO. Attaque à la voiture à Jérusalem : l'auteur tué

Des heurts sur l'esplanade des Mosquées

Plus tôt dans la matinée, des heurts ont éclaté sur l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem-Est, apparemment provoqués par le projet d'extrémistes juifs de se rendre sur ce haut lieu de l'islam.

Des Palestiniens s'étaient retranchés dans la nuit sur l'esplanade, sans doute dans l'attente des visiteurs juifs. Quand la porte s'est ouverte, des dizaines de manifestants masqués ont lancé des pierres et de puissants ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • raich2 le mercredi 5 nov 2014 à 16:02

    Un de moins qui ne sera pas à la charge du contribuable si l'idée lui viendrait de demander l'asile politique en France.

  • 35924358 le mercredi 5 nov 2014 à 14:06

    Acte terroriste commis par le Hamas, groupe terroriste ami de l'Etat Islamique que le Monde Libre combat.