Attentat à Istanbul: l'étrange réaction d'Erdogan

le
1

La Turquie est frappée une nouvelle fois par le terrorisme. Cette fois c'est istanbul, ville symbole de l'héritage commun de l'occident et de l'orient, qui a été visée par un attentat qui semble porter la marque de Daech. Les autorités turques tentent d'imposer un black-out médiatique, tandis que le président Erdogan met l'organisation État islamique et le PKK dans le même sac...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Rencho le mercredi 13 jan 2016 à 03:15

    En principe Dash (qui lave transparent c'est à dire plus blanc que blanc) revendique ses attentats.