Attentat à Charlie Hebdo : «Notre meilleure arme, c'est notre unité» affirme Hollande

le
3
Attentat à Charlie Hebdo : «Notre meilleure arme, c'est notre unité» affirme Hollande
Attentat à Charlie Hebdo : «Notre meilleure arme, c'est notre unité» affirme Hollande

«Rassemblons-nous et nous gagnerons.» François Hollande a appelé à l'unité nationale, ce mercredi soir, lors d'une déclaration solennelle quelques heures après l'attentat qui a fait douze morts au siège de Charlie Hebdo. Dans cette épreuve (cet attentat est sans précédent en France), «le rassemblement de tous, voilà ce qui doit être notre réponse», a martelé le chef de l'Etat, qui a rendu un vibrant hommage aux victimes.

Douze personnes ont été tuées ce mercredi matin. Les dessinateurs Charb, Cabu, Tignous, Wolinski, l'économiste Bernard Maris... «Ils avaient marqué des générations et des générations de Français», a rappelé François Hollande. «Ce message de la liberté nous continuerons de le défendre en leur nom.» Les deux policiers «sont morts pour l'idée qu'ils se faisaient de la France, c'est-à-dire la liberté», a salué le président de la République.

Une journée de deuil national

«Ce sont aujourd'hui nos héros», a-t-il lancé solennel, alors que dans le même temps des dizaines de milliers de personnes se massaient aux quatre coins de la France pour rendre hommage aux victimes. François Hollande a décrété ce jeudi «journée de deuil national». «Les drapeaux seront en berne trois jours», a ajouté le président, qui doit rencontrer demain les chefs de file des groupes parlementaires, ainsi que les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, Claude Bartolone (PS) et Gérard Larcher (UMP).

Depuis l'Elysée, le chef de l'Etat a réitéré son appel au rassemblement. «Notre meilleure arme, c'est notre unité. Rien ne peut nous diviser, rien ne doit nous opposer, rien ne doit nous séparer», a-t-il lancé. Peu avant cet appel solennel à l'unité nationale, on apprenait que Manuel Valls avait convié Nicolas Sarkozy et l'UMP à la «marche républicaine» organisée samedi par les partis de gauche (PS, PCF, EELV, MRC,PRG).

«La France, elle a toujours vaincu ses ennemis quand elle a su ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le mercredi 7 jan 2015 à 22:24

    C'est tellement une arme que seules ont été conviées à défiler, mes verts, la gauche et ses extrêmes, l'UMP et bien entendu EXIT le FN...!!! CA en dit long sur cette volonté d'unité ! Pathétique petit président !

  • pbenard6 le mercredi 7 jan 2015 à 21:28

    bla bla bla

  • M4661438 le mercredi 7 jan 2015 à 21:20

    profitez en pour enlever les drapeaux européens !