Attentat à Charlie Hebdo : la classe politique appelle à «l'unité»

le
6
Attentat à Charlie Hebdo : la classe politique appelle à «l'unité»
Attentat à Charlie Hebdo : la classe politique appelle à «l'unité»

Emotion et incompréhension. Alors qu'une fusillade survenue au siège de Charlie Hebdo a fait au moins douze morts et plusieurs blessés ce mercredi matin, les réactions, au plus au sommet de l'Etat, à gauche comme à droite, sont unanimes pour condamner cet acte sanglant. L'actuel président François Hollande et l'ancien Nicolas Sarkozy appellent à «l'unité nationale». Le chef de l'Etat recevra par ailleurs son prédecesseur jeudi matin à 9h30.

Arrivé sur place vers 12h45, le chef de l'Etat, François Hollande, a aussitôt dénoncé «un acte d'une exceptionnelle barbarie (...) contre un journal, contre des journalistes. Il y avait des policiers pour les protéger. Ceux-là ont été lâchement assassinés». Alors que les auteurs du massacres n'ont toujours pas été arrêtés, il a déclaré : «Il y a des actions immédiatement lancées pour retrouver les auteurs de ces actes qui seront pourchassés autant que nécessaire». Il a également appelé à «l'unité nationale.» Le président de la République doit également intervenir ce mercredi soir à 20 heures depuis l'Elysée.

VIDEO. Charlie Hebdo: Hollande dénonce «un acte d'une exceptionnelle barbarie»

Dans un communiqué, Manuel Valls a confirmé que «tous les moyens sont mis en oeuvre pour identifier, traquer et interpeller les auteurs.»

Au gouvernement, Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat chargée de Famille, a fait part de son désarroi sur Twitter. «Plus de larmes que de mots face à l'horreur de l'attentat dont sont victimes Charlie Hebdo, ses salariés, les policiers et leurs familles.» «Les mots manquent pour dire l'horreur de l'attaque qui a frappé la rédaction de Charlie Hebdo», a pour sa part écrit la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Plus de larmes que de mots face à l'horreur de l'attentat dont sont victimes #CharlieHebdo, ses salariés, les policiers et leurs familles.-- laurence rossignol (@laurossignol) January ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

  • davidnad le mercredi 7 jan 2015 à 14:32

    s'il vous plaît donnez à la France un HOMME exceptionnel des Hommes et des femmes d'envergure qui seront prêts à relever les vrais défis les grands enjeux du 21 eme sièclecessons de nous entourer de politiques insignifiants.et constatons malheureusement comme disait(( Hassan 2 que ceux qui viennent en France on ne les changerons jamais

  • M1531771 le mercredi 7 jan 2015 à 14:07

    La Loi de 1901 n'était finalement pas une bonne chose !

  • M7361806 le mercredi 7 jan 2015 à 14:06

    Tout le journal de france11 ,le président de la république et tout le tra-lal-la il n'y a rien d'autre d'important dans ce pays ?On sait maintenant que attaquer un journal est bien valorisé avis aux terroristes !

  • M1531771 le mercredi 7 jan 2015 à 13:54

    Ils n'auront surtout que ce qu'ils méritent fanfo....Vous parlez de tolérance, je bosse dans le social, il faut voir l'intolérance dont ces derniers sont capables de faire preuves envers la France et ses habitants....!! Il est grand temps de se réveiller si vous ne voulez pas voir notre si beau pays périr à jamais !

  • raich2 le mercredi 7 jan 2015 à 13:47

    hhcc - avec l'accord de "TOBI" ???? L'espoir fait vivre

  • M2766070 le mercredi 7 jan 2015 à 13:29

    z ont pas retrouvés les hoteurs? pourtant les fl... avec les bicyclettes équipées de vitesses , et tout ces radars de France étonnant moi les impots m ont trouvé avec ma nouvelle adresse qu est pas sur le tom tom... faut demander aux 1pot