Atteint de la malaria, le fisc lui réclame 87 000 euros

le
1
Le ministère des Affaires étrangères. Photo d'illustration.
Le ministère des Affaires étrangères. Photo d'illustration.

87 000 euros. C'est la somme que réclame le fisc français à la famille Jacquet. Le ministère des Affaires étrangères avait en effet avancé les frais de rapatriement du fils, Matthieu, parti travailler au Malawi en septembre 2014. Ce dernier avait contracté la malaria dans les mois qui avaient suivi son arrivée en Afrique, comme le rapporte francetv info. Tombé dans le coma à cause de cette maladie, il devait alors être transféré d'urgence sur l'île de La Réunion pour avoir une chance de s'en sortir. Problème : le jeune homme, qui n'avait plus d'emploi à ce moment-là, n'avait par conséquent pas non plus d'assurance qui puisse prendre en charge ce rapatriement.

Le ministère des Affaires étrangères s'était donc proposé d'avancer les frais et d'affréter pour le jeune homme un avion médicalisé. "Coût de l'opération : 87 596 euros", relate Le Figaro

. Les parents de Matthieu n'ont eu d'autre choix que d'accepter : "Il fallait signer la reconnaissance de dette au niveau de l'État, sinon l'avion ne décollait pas, raconte le père, Claude Jacquet, à francetv. Cela veut dire qu'on laissait mourir notre fils là-bas. À douze heures près, il était mort." Le couple déplore tout de même au Figaro d'avoir "prévenu le ministère" qu'il ne pourrait jamais "payer cette somme". "Mais nous n'avions pas le choix, c'était ça ou notre fils allait mourir."

Appel aux dons

Matthieu a finalement pu être...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rleonard le mardi 11 aout 2015 à 20:59

    mais c'est normal que notre premier ministre aille voir un match de foot en avion aux frais de l'etat. c'est plus important que la vie d'un jeune !!! a vomir !!!