Attaques du PKK contre les forces de sécurité turques, un mort

le
0

DIYARBAKIR, 9 août (Reuters) - Des rebelles kurdes ont mené dans la nuit de samedi à dimanche deux attaques, l'une contre un véhicule de police qui a fait un mort parmi les policiers, et l'autre contre un poste de l'armée, a-t-on appris de sources au sein de l'administration et des services de sécurité. Les violences ont redoublé dans le sud-est du pays depuis que le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a lancé le mois dernier une série d'attaques contre les forces de sécurité et que, dans le même temps, Ankara a entamé une campagne de frappes sur des positions du PKK dans le nord de l'Irak. Samedi soir, des hommes de l'organisation séparatiste kurde ont ouvert le feu sur un véhicule de police dans la ville de Midyat, située dans la province de Mardin frontalière de la Syrie, ont affirmé les services du gouverneur local. Cette attaque a fait un mort et un blessé dans les rangs de la police, selon le communiqué du bureau du gouverneur. Des miliciens du PKK ont également tiré une roquette sur un poste de l'armée dans la province de Mus, un peu plus au nord, dit-on de sources sécuritaires. De mêmes sources, on ne fait pas état de victimes. Vendredi, six personnes ont été tuées dans une série d'affrontements entre les forces de sécurité et des militants kurdes dans le sud-est de la Turquie à majorité kurde. Le chef de file du parti pro-kurde HDP (Parti démocratique des peuples), Selahattin Demirtas, a appelé samedi le PKK et le gouvernement turc à mettre fin aux actuelles violences et à engager des négociations. (voir: ID:nL5N10J099 ) (Seyhmus Cakan; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant