Attaques de Paris : Sarkozy souhaite l'assignation à résidence des personnes fichées

le , mis à jour le
0
Nicolas Sarkozy, photo d'illustration.
Nicolas Sarkozy, photo d'illustration.

Nicolas Sarkozy a réagi aux attentats qui ont eu lieu vendredi 13 novembre à Paris, causant la mort d'au moins 132 personnes d'après un dernier bilan. « La question n'est pas simplement la solidarité, mais qu'est-ce qu'on peut faire pour assurer la sécurité ? » s'est-il interrogé face à ce qu'il décrit comme « une situation de guerre ».

« Si le président propose des mesures qui garantiront la sécurité des Français alors notre devoir sera d'être constructif », a-t-il assuré. « J'espère que nous pourrons trouver un accord : je pense qu'il faut renforcer notre sécurité de façon drastique, je propose que nous réfléchissions à ce que les personnes sur le fichier S puissent être assignées à résidence avec un bracelet électronique, le temps que les forces de sécurité aient pu évaluer la dangerosité de ces personnes », a proposé le président du parti Les Républicains qui veut également créer des centres de déradicalisation.

« Éradiquer le trafic d'armes »

« Tout le monde le dit : on se radicalise sur Internet ou dans des lieux de culte. Sur Internet, toute personne qui consulte des sites djihadistes doit être considérée comme djihadiste (comme dans le cas d'un pédophile) », préconise-t-il. « Quant aux lieux de culte où il y a des imams qui font des prêches radicaux, ils doivent être expulsés manu militari, il ne s'agit pas de faire un amalgame détestable, mais de prendre des mesures », a assuré...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant