Attaque sanglante au couteau : la Chine accuse les «terroristes» ouïghours

le
0
Attaque sanglante au couteau : la Chine accuse les «terroristes» ouïghours
Attaque sanglante au couteau : la Chine accuse les «terroristes» ouïghours

Une attaque d'une violence inouïe et au bilan impressionnant. Des assaillants armés de couteaux ont tué 29 personnes et fait plus de 130 blessés samedi soir dans une gare du sud-ouest de la Chine. Cette attaque a été qualifiée de «terroriste» par Pékin qui désigne les séparatistes ouïghours.

Des victimes et des témoins ont raconté que les agresseurs, vêtus de noir et le visage dissimulé, avaient fait irruption dans la gare de Kunming, capitale de la province du Yunnan, poignardant les voyageurs qui faisaient la queue pour se procurer un billet. Des photos publiés sur les réseaux sociaux chinois mais dont l'authenticité ne pouvait être vérifiée montrent des corps alignés sur le sol de la gare, d'autres gisant dans une mare de sang alors que des secouristes s'affairaient. La police a abattu au moins quatre des assaillants et était à la poursuite des autres, ont affirmé les médias officiels.

Tuerie à la gare de #Kunming, sud-ouest de la #Chine, une 20taine de morts, 109 blessés pic.twitter.com/KdUDMn6PBU? Zhulin Zhang (@ZhangZhulin) 1 Mars 2014

Des passagers ont également été attaqués à l'extérieur de la gare de Kunming #Chine pic.twitter.com/cXTIDpn8Oe? BOUGON ?? (@Francois_Bougon) 1 Mars 2014

Yang Hanfei, une des victimes, blessé à la poitrine et au dos, a raconté qu'il était en train d'acheter un billet de train lorsque les agresseurs se sont approchés de lui et qu'il avait tenté de s'échapper dans la foule. «J'ai vu une personne venir droit sur moi avec un long couteau et j'ai pris la fuite avec d'autres personnes», a-t-il ajouté, précisant que plusieurs d'entre elles «étaient tombées sur le sol».

Ceux qui ont échappé aux meurtriers tentaient désespérément de retrouver leurs proches perdus de vue dans le grand hall de la gare jonché de valises, de chaussures et de lunettes. «Je ne peux pas retrouver mon mari et son téléphone ne répond plus», a témoigné ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant