Attaque rebelle contre la ville malienne de Diré

le , mis à jour à 22:10
0

(Précisions, porte-parole de la CMA) BAMAKO, 2 mai (Reuters) - Des séparatistes touaregs ont attaqué samedi des positions de l'armée malienne dans la ville de Diré, dans le nord du pays, au sud-ouest de Tombouctou, a-t-on appris de source militaire. Diré se trouve près de Léré, où neuf soldats gouvernementaux ont été tués jeudi dans une attaque revendiquée par les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA). ID:nL5N0XR6P2 Souleymane Maiga, directeur de l'information de l'armée malienne, a déclaré que des renforts gouvernementaux avaient été envoyés à Diré. Selon Almou Ag Mohamed, porte-parole de la CMA, les combattants rebelles ont brièvement pris le contrôle du camp militaire de la ville puis se sont retirés en emmenant un policier. Ils ont saisi deux véhicules et des armes. Le porte-parole a affirmé que le commando rebelle n'avait subi aucune perte mais deux habitants de la ville ont fait état de deux morts parmi les insurgés. Cinq rebelles ont été faits prisonniers, ont-ils ajouté. Almou Ag Mohamed a affirmé que les attaques se poursuivraient tant que les pro-gouvernementaux n'auront pas évacué la ville de Ménaka, dont ils ont pris le contrôle lundi. Mercredi, deux soldats maliens et un civil ont été tués dans l'attaque de Goundam, un village entre Tombouctou et Léré. La CMA, qui fédère plusieurs groupes rebelles, avait promis la veille de riposter après la prise de Ménaka par le Gaita (Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés), favorable au gouvernement de Bamako. Ménaka se trouve à 200 km à l'est de Gao, la principale ville du nord du Mali, non loin de la frontière avec le Niger. (Adama Diarra et Souleymane Ag Anara, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant