Attaque islamiste dans le sud du Niger, 25 morts

le
0

NIAMEY, 12 novembre (Reuters) - Vingt-cinq personnes ont été tuées mercredi dans l'attaque par des combattants de l'ex-Boko Haram, rebaptisé Etat islamique en Afrique de l'Ouest, d'un village du sud du Niger et dans les affrontements qui ont suivi avec l'armée, ont rapporté des officiers de l'armée nigérienne. Les islamistes de ce groupe insurgé nigérian, qui mène des opérations transfrontalières au Niger, au Cameroun et au Tchad, ont abattu cinq civils lors de l'attaque de la localité, située dans le district de Boss. Les soldats nigériens les en ont chassé par la suite, tuant une vingtaine d'islamistes, ont ajouté les officiers. "La situation est maîtrisée et nous menons des opérations de nettoyage", a dit l'un des officiers, basé dans la région de frontalière de Diffa. Près du tiers des quelque 600.000 habitants de la région de Diffa ont été déplacés par les violences. (Abdoulaye Massalaki; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant