Attaque en cours dans un hôtel de Mogadiscio

le , mis à jour à 06:51
0

(Bilan actualisé, revendication des Chabaab § 1-5-6) MOGADISCIO, 1er novembre (Reuters) - Un commando des Chabaab a attaqué tôt dimanche matin un hôtel de Mogadiscio, la capitale somalienne, où deux explosions et une fusillade contre les forces de l'ordre ont fait au moins huit morts selon un nouveau bilan communiqué par la police. Dans un premier temps, une voiture piégée a explosé à l'entrée de l'hôtel, le Sahafi, fréquenté par des parlementaires et des membres du gouvernement. Des coups de feu ont suivi et une seconde explosion s'est produite un peu moins d'une heure plus tard au même endroit. "Des combattants armés de mitrailleuses nous tirent dessus depuis le toit de l'hôtel", a témoigné le commandant de police Osman Ali. Un agent de sécurité opérant dans le secteur a indiqué que la seconde explosion, comme la première, avait été provoquée par une voiture piégée. L'attaque a été revendiquée par les Chabaab. "Des moudjahidine sont entrés et ont pris le contrôle de l'hôtel Sahafi où vivaient des ennemis. L'opération est toujours en cours", a dit à l'agence Reuters cheikh Abdiasis Abu Musab, porte-parole des opérations militaires de la milice islamiste. L'hôtel Sahafi est situé dans le quartier K-4, un secteur particulièrement fréquenté de Mogadiscio. "Nous avons reçu des appels téléphoniques d'employés cachés dans des chambres de l'hôtel qui disent qu'il y a plusieurs blessés dans l'établissement", a dit le commandant de police Ahmed Nur. "Certains responsables du gouvernement sont à l'intérieur. Le bilan pourrait s'alourdir." Mogadiscio est la cible régulière d'attentats menés par les Chabaab. Un journaliste de Reuters présent sur les lieux a vu les corps de deux civils. Trois autres personnes au moins ont été blessées et des coups de feu semblaient provenir de l'intérieur de l'hôtel, a-t-il ajouté. (Abdi Sheikh et Feisal Omar; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant