Attaque du Louvre : des virements vers l'étranger, un ami au courant

le
0
Les visiteurs évacués du musée du Louvre, le 3 février dernier, après l'attaque d'une patrouille par un terroriste armé de machettes.
Les visiteurs évacués du musée du Louvre, le 3 février dernier, après l'attaque d'une patrouille par un terroriste armé de machettes.

Malgré les premières affirmations

selon lesquelles Abdallah el-Hamahmi ne voulait que tagger des toiles au musée du Louvre, le caractère terroriste de l'attaque à la machette contre une patrouille de militaires ne faisait guère de doute. Elle en fait encore moins avec les dernières avancées de l'enquête : le ressortissant égyptien de 29 ans aurait repéré les lieux. Il aurait été filmé le 29 janvier dernier tant au Carrousel du Louvre qu'à l'intérieur du musée, comme l'a annoncé Le Figaro. Bien que son état de santé n'ait pas permis de poursuivre son audition, l'enquête, elle, se poursuit, et met peu à peu à jour des faits et gestes inquiétants dans les jours précédant l'attaque contre des militaires. Fait-il partie d'un réseau ? Toujours selon Le Figaro, le terroriste aurait transmis via Western Union 5 000 euros en deux fois à un compatriote basé en Pologne et identifié par la police les 31 janvier et 1er février derniers.

Un ami informé de ses projets

Selon BFM TV, un ami d'Abdallah el-Hamahmi était au courant de ses projets d'attentat. Cet Égyptien, installé aux Émirats arabes unis, avait même été chargé de vendre l'ensemble de ses biens, et s'était vu confier sa carte de crédit et les clés de son appartement. Un comportement qui laisse supposer une volonté d'agir en kamikaze de la part d'un homme ayant d'ores et déjà reconnu devant les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant