Attaque de Tunis : "Nous étions obligés de faire semblant d'être morts"

le
0
Marilyne, une touriste française, se trouvait à l'intérieur du musée du Bardo, à Tunis, lors de l'attaque terroriste.
Marilyne, une touriste française, se trouvait à l'intérieur du musée du Bardo, à Tunis, lors de l'attaque terroriste.

L'attaque a duré environ quatre heures et a "probablement" été perpétrée par deux Tunisiens, a affirmé ce mercredi le porte-parole du ministère de l'Intérieur. Maryline, une touriste française, était présente à l'intérieur du musée du Bardo lors des événements. "On ne savait pas trop ce qui se passait, ça courait partout", témoigne-t-elle au micro de BFM TV. "On a entendu par la fenêtre l'agitation dehors, on a vu qu'il y avait des gardes qui s'agitaient avec des armes, raconte la rescapée. Ça criait dans la rue. On entendait des tirs." Selon le Premier ministre Habib Essid, les assaillants ont ouvert le feu sur les touristes alors qu'ils descendaient de leur bus et ont ensuite été pourchassés dans les couloirs du musée. "Au moment où notre guide nous a demandé de nous retirer de la fenêtre, j'ai vu arriver un terroriste dans le couloir du musée", explique Maryline.

"Il avait le look des terroristes d'Al-Qaïda"

"Tout à coup, j'ai vu un gars habillé tout en noir, on voyait juste les yeux, c'est tout. Il avait le look des terroristes d'Al-Qaïda, poursuit Maryline. Il y a eu plusieurs détonations, ajoute-t-elle, donc à chaque fois nous étions obligés de faire semblant d'être morts. Moi-même, je me suis badigeonnée de sang pour éviter qu'on me prenne pour quelqu'un de vivant. On avait peur que les terroristes reviennent ! Ce qui nous a sauvés, c'est que nous étions déjà dans le musée." Selon le dernier bilan des autorités...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant