Attaque de Nice : les motivations troubles de Mohamed Lahouaiej Bouhlel

le
0
La carte de résident de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.
La carte de résident de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

Les enquêteurs restent prudents sur le mobile de l’auteur de l’attaque au camion. Un important travail est entrepris sur ses contacts téléphoniques.

Au lendemain de l’attaque au camion qui a fait 84 morts, jeudi 14 juillet vers 22 h 45 sur la promenade des Anglais à Nice, les enquêteurs continuaient d’observer la plus grande prudence quant aux motivations de son auteur.

Au plus haut niveau du pouvoir, le premier ministre et le ministre de l’intérieur ont semblé se contredire, vendredi soir. « C’est un terroriste sans doute lié à l’islamisme radical d’une manière ou d’une autre », a déclaré Manuel Valls sur France 2. Au même moment, sur TF1, à la question « Est-ce que ce soir vous êtes en mesure de nous dire qu’il est lié à l’islam radical », Bernard Cazeneuve a répondu « non ».

Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Tunisien de 31 ans, jusqu’ici connu des services de police pour des faits de violence, est-il un sympathisant djihadiste dissimulé ou a-t-il sublimé son suicide en opération martyre ?

L’auteur du carnage de Nice était inconnu des services de renseignement et n’avait jamais été signalé pour sa sympathie avec la mouvance radicale. Aucun message de revendication n’a été retrouvé sur lui ou à son domicile. Rien, en dehors de l’horreur de son acte, ne permet pour l’heure de le lier à un quelconque projet terroriste.

Des contacts communs avec Omar Diaby Les enquêteurs ont cependant entrepris un important travail de téléphonie qui pourrait éclairer les ressorts de son passage à l’acte. Selon les informations du Monde, certains noms « intéressants », car eux-mêmes en relation avec Omar Diaby, une figure du djihadisme niçoi...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant