Attaque de Nairobi : qui sont les deux Françaises tuées ?

le
0
Une équipe de secouristes volontaires intervient aux abords du centre commercial de Nairobi pris d'assaut par les terroristes islamistes.
Une équipe de secouristes volontaires intervient aux abords du centre commercial de Nairobi pris d'assaut par les terroristes islamistes.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a annoncé lundi qu'il allait rendre hommage aux deux Françaises, une mère et sa fille, tuées lors de l'attaque du centre commercial de Nairobi par des islamistes et qui sont d'origine niçoise. "C'est avec beaucoup de tristesse et d'émotion que j'ai appris le décès d'une mère et de sa fille, d'origine niçoise, froidement abattues par ces monstres", a commenté le député UMP. "Âgée d'une vingtaine d'années, la jeune femme était venue en vacances rendre visite à ses parents, propriétaires d'un complexe hôtelier", a-t-il précisé, en évoquant un événement "terrible pour les familles et pour le Kenya". "Je pense évidemment à la famille et aux proches de ces deux femmes, et je souhaite leur dire qu'au nom de tous les habitants de Nice nous nous associons à leur douleur. Nous leur rendrons hommage dans les jours qui viennent", a dit le député-maire. "J'ai également une pensée pour les ressortissants kényans à Nice, témoins à distance de ce macabre événement", a-t-il ajouté. L'attaque revendiquée par les islamistes somaliens shebabs, en cours depuis plus de 48 heures, a fait au moins 62 morts et autant de disparus, selon la Croix-Rouge kényane. Les islamistes ont pris d'assaut samedi midi le luxueux centre commercial Westgate, bondé de Kényans et d'expatriés venus faire leurs courses du week-end ou attablés aux cafés. Ils détiennent un nombre encore indéterminé d'otages.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant