Attaque dans une église : les réactions politiques

le , mis à jour à 18:35
3
Attaque dans une église : les réactions politiques
Attaque dans une église : les réactions politiques

«Un ignoble attentat terroriste.» Depuis Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), où un prêtre a été assassiné par «deux terroristes se réclamant de Daech», François Hollande a condamné avec force la prise d'otages meurtrière à l'intérieur d'une église. La tuerie commise par deux hommes tués par les forces de l'ordre a déclenché de vives réactions au sein de la classe politique. A gauche comme à droite, tous sont unanimes pour condamner un acte barbare et exprimer leur solidarité avec l'Eglise. La gauche appelle à l'unité nationale face au terrorisme. A droite, des voix s'élèvent pour réclamer un changement de stratégie du gouvernement. A l'extrême droite, le FN accuse les politiques de droite et de gauche d'être responsables des attentats qui frappent la France. Après les polémiques autour de l'attentat de Nice, l'union nationale a volé en éclats instantanément ce mardi, malgré les appels du gouvernement.

 

La gauche appelle à l'unité nationale

 

Le Premier ministre, Manuel Valls, a assuré que les Français «feront bloc» face à «l'attaque barbare d'une église». Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a évoqué lui une «épouvantable attaque». La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, affirme qu'«ils ne réussiront pas à semer la haine et la peur». 

 

Horreur face à l'attaque barbare d'une église de Seine-Maritime. La France entière et tous les catholiques sont meurtris. Nous ferons bloc.

— Manuel Valls (@manuelvalls) 26 juillet 2016

 

Épouvantable attaque contre un prêtre et des fidèles catholiques. Solidarité totale. Restons unis face à l'horreur.

— Jean-Marc Ayrault (@jeanmarcayrault) 26 juillet 2016

 

Solidarité profonde et tristesse révoltée après l'attaque dans une église catholique. Ils ne réussiront pas à semer la haine et la peur.

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 26 juillet ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2266292 il y a 4 mois

    Les incapables qui se protègent, le blabla mais rien du creux, du néant et le peuple souffre

  • M9941825 il y a 4 mois

    On ne peut être solidaire des actions engagées qui sont loin de solutionner les problèmes mais nous somme solidaire de ces horreurs= morts , blessés , handicapés ,familles et amis concernés

  • bordo il y a 4 mois

    Des mots, du bavardage de pantins incapables.