Attaque d'une synagogue à Jérusalem : 5 morts dont un policier

le
0
Attaque d'une synagogue à Jérusalem : 5 morts dont un policier
Attaque d'une synagogue à Jérusalem : 5 morts dont un policier

Nouvel acte terroriste ce mardi matin à Jérusalem. Cinq Israéliens ont été tués dans l'attaque d'une synagogue par deux Palestiniens, qui ont été abattus par la police. Trois des victimes ont la nationalité américaine, une quatrième possède la nationalité britannique et la dernière, décédée de ses blessures en fin de soirée, est un policier israélien druze. Le journal israélien «Haaretz» précise que huit personnes ont, en outre, été blessées, dont trois grièvement.

L'attaque, qui a eu lieu à Har Nof, un quartier ultra-orthodoxe juif situé à Jérusalem-Ouest, est la plus meurtrière depuis des années dans la ville sainte déjà en proie à des heurts quotidiens. «Deux terroristes sont entrés dans la synagogue (...). Ils ont attaqué à la hache et avec un pistolet. Quatre fidèles ont été tués. Des policiers arrivés sur place ont tiré et tué les deux terroristes», a déclaré Luba Samri, la porte-parole de la police. Un secouriste a affirmé au journal «Jerusalem post» avoir vu une personne avec «trois blessures par balles».

Les victimes décédées sur place sont quatre rabbins : Aryeh Kopinsky, 43 ans, Avraham Shmuel Goldberg, 58 ans, Calman Levine et Moshe Twersky, âgés tous les deux de 59 ans. Le policier mort à l'hôpital est Zaidan Sayyaf. Il avait 30 ans.

VIDEO. Attaque d'une synagogue à Jérusalem : au moins quatre Israéliens tués

VIDEO. Attaque d'une synagogue à Jérusalem : «C'est révoltant d'être tué dans votre lieu de prière»

Israël va faciliter le port d'armes pour l'autodéfense

Selon les autorités israéliennes, les assaillants, Uday et Rassan Abu Jamal, deux cousins, sont originaires de Jabel Moukabber, un quartier escarpé qui surplombe Jérusalem-Est, dont l'entrée principale a immédiatement été bloquée. En fin d'après-midi, le Premier ministre Netanyahu a ordonné à l'armée de détruire les maisons de deux assaillants. Une mesure controversée et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant