Attaque contre une ville du sud du Mali, évasion de détenus

le
0
    BAMAKO, 7 novembre (Reuters) - Un groupe d'assaillants a 
mené dimanche soir un raid sur la ville de Banamba dans le sud 
du Mali et a libéré 21 détenus d'une prison, rapporte le 
ministre malien de la Justice, Ismaël Konaté, lundi. 
    Le ministre n'a pas été en mesure de préciser qui étaient 
les auteurs de l'attaque mais des groupes d'insurgés islamistes 
comme Ansar Dine ont récemment procédé à des opérations de ce 
genre au Mali. 
    Une soixantaine d'attaques visant des intérêts de l'Onu ou 
d'autres cibles ont été recensées depuis le mois de mai. Le sud 
du Mali qui était jusqu'alors relativement sûr ne semble plus 
épargné par ces violences. 
    Un porte-parole de l'armée a confirmé l'attaque menée contre 
Banamba, précisant qu'elle s'était produite vers 21h00 et qu'un 
gardien de la prison était porté disparu. 
    Des habitants ont raconté avoir entendu des coups de feu et 
sont restés prudemment chez eux. "Je pensais que c'était entre 
des voleurs et la police. Plus tard, je me suis rendu compte 
qu'il s'agissait d'une attaque contre le camp de l'armée ainsi 
que la prison", a commenté Yacouba Doucouré, qui habite Banamba. 
    Dans un autre incident, la Minusma, mission de l'Onu au 
Mali, a annoncé que l'un de ses casques bleus avait été tué lors 
de l'attaque d'un convoi à Mopti dans le centre du pays, 
dimanche. 
 
 (Adama Diarra et Tiemoko Diallo; Pierre Sérisier pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant