Attaque contre une base militaire dans le centre du Mali, 3 tués

le
0

BAMAKO, 2 avril (Reuters) - Trois hommes armés ont été tués et deux autres ont été faits prisonniers mercredi dans l'attaque d'une base militaire à Boulkessi, dans le centre du Mali, a indiqué un porte-parole de l'armée malienne. L'attaque s'est produite à l'aube dans la région de Mopti, près de la frontière du Burkina Faso où opèrent régulièrement des insurgés malgré l'opération Barkhane menée par l'armée française afin de lutter contre les djihadistes. "Nos soldats les ont repoussés, tuant trois d'entre eux et faisant deux prisonniers", a déclaré Souleymane Dembélé, porte-parole de l'armée malienne. La Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) a annoncé de son côté qu'un enfant avait été tué et une personne blessée dans l'explosion d'un engin artisanal à Ansongo, à une centaine de kilomètres au sud-est de Gao. Des habitants ont déclaré à Reuters que des assaillants avaient tiré plusieurs obus en direction d'une base de cette force de maintien de la paix dans les faubourgs de la ville. Un bataillon de casques bleus nigériens est installé à Ansongo. La Minusma avait annoncé en février qu'il devait être prochainement renforcé par une unité de police de l'Onu. (Adama Diarra; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant