Attaque contre le bureau du Pnud à Mogadiscio, 22 morts

le
0
UN BUREAU DE L?ONU À MOGADISCIO CIBLE D?UN ATTENTAT
UN BUREAU DE L?ONU À MOGADISCIO CIBLE D?UN ATTENTAT

MOGADISCIO (Reuters) - Vingt-deux personnes, dont quatre agents de sécurité étrangers, ont été tuées mercredi lors de l'attaque du bureau du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) à Mogadiscio par un kamikaze et plusieurs hommes armés.

Sept civils sont au nombre des tués, de même que quatre gardes somaliens et sept insurgés, ont déclaré le ministre somalien de l'Intérieur, Abdikarim Hussein Guled, et un responsable des services ambulanciers. Parmi les quatre étrangers figurent deux employés de la société sud-africaine Denel.

Les forces de l'Union africaine disent être parvenues à sécuriser le complexe après l'attaque, qui a été revendiquée par les miliciens islamistes d'Al Chaabab, chassés de la capitale par la forces de l'UA il y a deux ans. "Les moudjahidines de la Brigade des martyrs ont pris d'assaut le Pnud près de l'aéroport de Mogadiscio", ont-ils dit via leur compte Twitter.

Une explosion déclenchée par un kamikaze s'est produite devant la grille d'entrée des locaux du Pnud, permettant à plusieurs assaillants de s'introduire à l'intérieur du complexe où ils ont ouvert le feu sur les gardes, a dit à Reuters un responsable de la police somalienne.

Le siège du Pnud est situé à quelques centaines de mètres de l'aéroport international de Mogadiscio, une zone hautement sécurisée de la capitale somalienne.

Les agences des Nations unies n'ont repris que récemment une activité en Somalie, grâce à l'amélioration des conditions de sécurité. On ignore si des représentants du Pnud ont été pris dans la fusillade de mercredi.

Abdi Sheikh, avec Edmund Blair à Nairobi, Tangi Salaün et Eric Faye pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant