Attaque chimique en Syrie : le rapport qui dérange

le
4
Lancement d'un missile lors de manoeuvres de l'armée syrienne, le 9 juillet 2012. Photo d'illustration.
Lancement d'un missile lors de manoeuvres de l'armée syrienne, le 9 juillet 2012. Photo d'illustration.

L'incident est passé relativement inaperçu. Le 4 février dernier, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius est invité par l'école de commerce Essec à s'exprimer sur le dossier syrien. Lors de la séance de questions, un jeune homme se présentant comme journaliste indépendant pour l'Agence Info libre interroge le ministre sur un rapport du Massachusetts Institute of Technology (MIT) selon lequel, affirme le journaliste, "Bachar el-Assad ne serait pas à l'origine de l'attaque chimique de la Ghouta", survenue le 21 août dernier dans cette banlieue de Damas, faisant des centaines de morts, dont de nombreux civils. "Pouvez-vous aujourd'hui devant cette assemblée reconnaître que vous vous êtes trompés sur cette situation et présenter vos excuses ?" demande alors le jeune homme. "Certainement pas", répond Laurent Fabius. L'auditoire s'esclaffe de rire. "Il y a eu une enquête des Nations unies qui ont diligenté beaucoup d'experts et qui ont établi de la façon la plus ferme qu'il y avait eu un massacre chimique (...) qui trouvait son origine dans les gens du régime", souligne le ministre des Affaires étrangères. "Mensonges" de FabiusTrès vite, la vidéo de la scène se répand comme trainée de poudre sur la Toile, présentée comme la "question qui tue d'un journaliste courageux à Laurent Fabius", accusé de "mentir" sur l'attaque au gaz attribuée à Bachar el-Assad. Ces accusations ne sont pas tout à fait sans fondement. Car si le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • imozen le jeudi 6 mar 2014 à 13:39

    Fabius, est-il ministre français ou ministre israélien ?

  • LeRaleur le mercredi 19 fév 2014 à 15:13

    Tout ceci est déjà sur Internet rubrique Ré-info depuis 3 mois.

  • delapor4 le mercredi 19 fév 2014 à 14:57

    Un pouvoir qui n'a pas hésité à massacrer son propre peuple un certain 11 septembre en en faisant porter le chapeau à d'autres est bien évidemment aussi capable d'avoir assassiné des Syriens à l'arme chimique tout en en accusant le régime d'Assad.

  • papy988 le mercredi 19 fév 2014 à 14:23

    Fabius Après le sang contaminé son fils non impossable qui achète un appartement à 7 millions d'euros et encore des erreurs sur la Syrie. Bref ce mec serait mieux en prison.