Attaque chimique: Damas autorise la visite d'enquêteurs de l'Onu

le
0
DAMAS AUTORISE LES ENQUÊTEURS DE L'ONU À ALLER SUR LE SITE DE L'ATTAQUE CHIMIQUE PRÉSUMÉE
DAMAS AUTORISE LES ENQUÊTEURS DE L'ONU À ALLER SUR LE SITE DE L'ATTAQUE CHIMIQUE PRÉSUMÉE

BEYROUTH (Reuters) - Le pouvoir syrien a accepté que des inspecteurs de l'Onu se rendent à partir de lundi sur le site de l'attaque chimique présumée de mercredi dernier près de Damas, ont annoncé dimanche les Nations unies.

Les autorités syriennes ont promis d'observer un cessez-le-feu durant la visite des inspecteurs sur le site, indique l'Onu.

"Le gouvernement syrien et les Nations unies sont convenus de permettre à l'Onu d'enquêter sur les accusations d'utilisation d'armes chimiques dans les faubourgs de Damas le 22 août 2013", lit-on dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères, lu à la télévision nationale syrienne. Ce communiqué mentionne une date erronée pour l'attaque, qui a eu lieu mercredi 21 août et non le jeudi 22.

Le régime syrien dément être l'auteur d'une telle attaque chimique. L'opposition accuse quant à elle le pouvoir en place d'être responsable de ce bombardement chimique, qui a fait, selon ses sources, de 500 à 1.300 morts.

L'accord sur la visite des sites intervient 24 heures après l'arrivée à Damas d'une émissaire de l'Onu, la haute représentante des Nations unies pour le désarmement, Angela Kane. Celle-ci a été reçue dimanche matin par le chef de la diplomatie syrienne, Walid al Moualem.

Le ministre syrien a "souligné la volonté de la Syrie de coopérer avec une équipe d'enquêteurs pour faire apparaître le caractère mensonger des allégations de groupes terroristes selon lesquels les troupes syriennes ont recouru à des armes chimiques dans Damas".

Des inspecteurs de l'Onu se trouvent déjà en Syrie depuis le 18 août mais ils n'avaient jusqu'à présent pas l'autorisation de se rendre sur les sites en question, situés dans la périphérie de la capitale.

Oliver Holmes; Eric Faye pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant